14/01/2008

Ma commune: Erquelinnes

Erquelinnes


  Erquelinnes
Localisation sur la carte de Belgique
Erquelinnes
Localisation de Erquelinnes sur la carte de Belgique
Armoiries
Géographie
Pays Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Province de Hainaut
Arrondissement Thuin
Coordonnées 50°18′N 04°06′E / 50.3, 4.1
Superficie 44.23 km²
Données sociologiques (source : statbel.fgov.be)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
9.549 (01/01/2006)
48,70%
51,30%
216 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–19 ans
– 20–64 ans
– 65 ans et +
(??/??/????)
?%
?%
?%
Étrangers 787 (01/07/2005)
Économie
Taux de chômage 21,09 (01/01/2006)
Revenu annuel moyen 10.355€/hab. (2003)
Politique
Bourgmestre et Député
David Lavaux
Majorité IC
Sièges
IC
elan
21
14
7
Sections de commune
Section Code postal
Erquelinnes
Bersillies-l'Abbaye
Grand-Reng
Hantes-Wihéries
Montignies-Saint-Christophe
Solre-sur-Sambre
6560
6560
6560
6560
6560
6560
Autres informations
Gentilé Erquelinnois(e)
Zone téléphonique 071
064 (Grand-Reng)
Code INS 56022
Site officiel www.erquelinnes.be

Erquelinnes (en wallon Erkelene) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Commune frontalière et ancien poste frontière franco-belge, elle est voisine la ville française de Jeumont. Erquelinnes est la première commune belge arrosée par la Sambre et fait partie de la région touristique de la Haute-Sambre.

De fait, Erquelinnes constitue aujourd'hui une même agglomération avec sa voisine française. Si le tissu urbain est en parfaite continuité, l'effet frontière est fortement marqué. Nombre de commerces moins taxés (bières...) ou de produits interdits en France (RedBull...) sont vendus massivement du côté belge, qui profite de la manne fiscale.

Sommaire


Étymologie 

661 Herchelines, 858 Erchelines, 1161 Ercheliniis

Petit pont (dissimilation du roman *arcanina, diminutif du latin arcus « arche de pont »)[1] ; variante : hydronyme prémédiéval *Arcana (cf. Archennes)[2], ou terre (suffixe -ina) [protégée par une défense en] encorbellements (germanique *erchel, *archen « [palissade ornée de] becs-de-corbin ») (?); variante : site voué au culte d'Hercule (A.-G. Chotin)

Jumelage 

Erquelinnes est jumelée avec

Curiosités touristiques 

Villages de la commune 

Bersillies-l'Abbaye, Erquelinnes, Grand-Reng, Hantes-Wihéries, Montignies-Saint-Christophe et Solre-sur-Sambre.

 ======================================================

Notre commune est dirigée depuis 13 ans par le Député-Bourgmestre Monsieur David Lavaux, un homme qui monte au CDH. 

30/11/2007

Sainte Thérèse de Lisieux

Sainte Thérèse de Lisieux.
Une ascension foudroyante.
 
Née à Alençon le 2 janvier 1873, Thérèse Martin meurt de tuberculose au Carmel de Lisieux le 30 septembre 1897, et y a fort peu de monde à ses funérailles. Une religieuse connue pendant 7 ans résume ses impressions par ces quelques mots: "Il n'y avait rien à dire sur elle. Elle était très gentille et très effacée, on ne la remaquait pas...".
Mais Thérèse avait écrit, à la demande de sa soeur Pauline, deux petits cahiers contenant non pas sa vie complète, mais ce qu'elle appelait "mes pensées sur les grâces que le Bon Dieu a daigné m'accorder". Un an après sa mort, ce texte, abondamment "corrigé" et partiellement tronqué, parait sous le titre Histoire d'une Ame. Les éditions se multiplient. En 1907, 10 ans après sa mort, le pape Pie X l'appelle " la plus grande sainte des temps modernes". Pie X la béatifie le 29 avril 1923 et la canonise (la déclare sainte) le 17 mai 1925.
 
Rayonnement de son oeuvre.
 
Ce n'est pas fini! En 1927, Pie XI la nomme "Patronne principale des Missions... à l'égal de saint François-Xavier". En 1944, elle devient patronne secondaire de France. Et le 19 octobre 1997, Thérèse est proclamée Docteur de l'Eglise, honneur décerné à 32 saints dont deux femmes seulement, avant Thérèse de Lisieux: Thérèse d'Avilla et Catherine de Sienne ( en 1970). Il n'y a pas moyen de monter plus haut, car cela signifie que son message doit être reçu avec confiance par tous les fidèles.
Nous possédons maintenant le texte authentique de son Histoire d'une Ame, mais aussi le Derniers Entretiens, recueil de ses paroles pendant les derniers mois de sa vie, ainsi que sa correspondance, ses poèmes, et même les pièces écrites par elle et jouées au Carmel pour les jours de fête. N'oublions pas que la publication des photos prises au monastère permet de connaître sa physionomie véritable, bien différente de celle que livraient les anciennes images! Livres innombrables, films, cassettes, rien ne manque.
 
Un appel irrésistibe.
 
Le milieu d'origine de Thérèse est situé en quelques mots par Mgr Danneels: " Cette famille Martin: une mère décédée trop tôt (Thérèse avait 4 ans), un père trop doux et psychologiquement fragile, et rien que des filles..." Elle est la petite dernière des cinq soeurs qui toutes deviennent religieuses. La 3ème seule, Léonie, s'est fixée à la Visitation de Caen. Les quatre autres sont au Carmel de Lisieux.
Très éprouvée par la mort de sa mère, enfant intelligente, sensible, éprouvée par une maladie nerveuse, Thérèse fait sa première communion à 11 ans après une excellente préparation. A la fête de Noël 1886 (où Paul Claudel se convertit), elle reçoit soudain une grande force d'âme et va vivre une période de grand épanouissement. Son but est fixé: le Carmel le plus tôt possible. Mais elle est trop jeune. Qu'importe! Elle va même à Rome implorer la permission du Pape! Après bien des obstacles, le 9 avril 1888, elle entre à quinze ans, au Carmel de Lisieux.
 
Une révolution.
 
Le bonheur de Thérèse, au monastère, n'est pas sans nuages. La santé mentale de son père, si généreux se dégrade. Elle reçoit des humiliations. Son amour pour Jésus grandit toujours, mais elle se désole d'être incapable des actions et des sacrifices extraordinaires qui sont nécessaires, croit-elle, pour devenir une grande sainte.
On se trompe quand on parle de la "petite" Thérèse. En effet, elle a énormément d'ambition. Enfant, priée de choisir entre divers cadeaux, elle disait: "Je prends tout!" Religieuse, elle s'accroche à la parole de Jésus: "soyez parfaits comme votre Père du ciel est parfait". Elle progresse dans la connaissance de Jésus souffrant pour sauver le monde.
Mais on est à la fin du XIXème siècle où la spiritualité parle beaucoup des mérites à acquérir au prix, surtout, de beaucoup de souffrances. Or, la grâce immense dont Thérèse est porteuse, c'est de savoir que nous ne pouvons jamais faire nous-mêmes notre propre sainteté, par nos efforts, mais c'est Dieu qui nous aime le premier, et qui nous sauve gratuitement.
Découvrir que je suis aimé, apprendre l'art de me laisser aimer, voilà bien la science, souvent oubliée, de l'Evangile. C'est la qualité des enfants de ceux qui veulent rester petits devant Dieu. "Révolution copernicienne" dit Mgr Danneels.
 
Le centre retrouvé; l'Amour, et jusqu'au bout.
 
Pour répondre à l'immense amour de dieu expérimenté en Jésus, Thérèse désire toujours plus fortement faire de grandes choses: "Je me sans la vocation de guerrier, de prêtre, d'apôtre, de docteur, de martyr..." Mais que peut-elle? Une religieuse dans le Carmel d'une petite ville! Le Cardinal Daniélou a résumé sa situation par cette formule saisissante et juste: "L'infini du désir dans la totale puissance".
"O mon Jésus! A toutes mes folies que vas-tu répondre?" écrit-elle. Et puis viennent les découvertes capitales: "A l'oraison mes désirs me faisant souffrir un véritable martyre, j'ouvris les épîtres de St Paul... Les chapitres XII et XIII de la première épître aux Corinthiens me tombèrent sous les yeux. J'y lus... que tous ne peuvent être apôtres, prophètes, docteurs,etc... Je continuai ma lecture et cette phrase me soulagea: Recherchez avec ardeur les dons les plus parfaits...Et l'apôtre explique comment les dons les plus parfaits ne sont rien sans l'Amour... Je compris que l'Amour renfermait toutes les vocations, que l'Amour était TOUT..."
Enfin heureuse et dans le paix, elle constate: "Oui j'ai trouvé ma place... Dans le coeur de l'église, ma Mère, je serai l'Amour. Ansi je serait tout. Ainsi mon rêve sera réalisé!!!".
Tout faire, jusqu'aux plus petites choses, avec un grand amour et avec la plus grande conscience, voilà le "secret" proclamé et adopté par Thérèse désormais. A la fin d'une terrible agonie, elle murmure: "Je ne me repens pas de m'être livrée à l'Amour... Au contraire... Mon Dieu je vous aime!"
Comme l'une de ses soeurs, la première à lire ses cahiers, nous pouvons lui dire: "Vous êtes possédée par le bon Dieu!".

Vous pouvez prier cette Sainte en l'Eglise Sainte en l'église Sainte Thérèse à Erquelinnes. 

 Sta Thérèse au Perron