19/06/2008

Garde à vous, dressez les oreilles!

psaume23
Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort
je ne crains aucun mal
car Tu es avec moi

Psaume 23

Pour toi Rita, tu m'as toujours encouragé

16:55 Écrit par Le P dans Famille | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rita, dieu |  Facebook |

22/12/2007

L'APPEL A LA PRIERE



Tu m’écoutes
Quand j’ai des soucis
Tu me remontes le moral
Quand je suis triste,
Tu m’encourages
Quand j’hésite et
Tu me consoles
Quand je subis un échec.

Certaines personnes
Se ferait payer pour ça
Merci d’être mon ami 
Tu m’écoutes
Quand j’ai des soucis
Tu me remontes le moral
Quand je suis triste,
Tu m’encourages
Quand j’hésite et
Tu me consoles
Quand je subis un éche Se ferait payer pour ça
Merci d’être mon ami.

 

16:38 Écrit par Le P dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moral, dieu, console |  Facebook |

22/11/2007

Portez le message!

La Sainte BIBLEBeaucoup de personnes se préoccupent de la montée de l'islamisme, le radicalisme des juifs, les sectaristes de Raël, Scientologie, Jehovah, etc.....,au lieu de s'occuper de ce qui ne les regarde pas, s'ils sont chrétiens, qu'ils prennent la Sainte Bible la lisent et aillent à la rencontre des non-chrétiens leur expliquer ce que Dieu nous a appris. C'est beaucoup plus sâge que de papoter sur le dos du voisin, plus enrichissant et c'est ramener les brebis à Dieu. Je n'émettrai aucune critique sur les protestants, les orthodoxes, les mormons, les bouddistes et les amishs, qui se sentent proches de nous et réciproquement et sont non violents.

Ce texte n'engage que ma personne. 

14/11/2007

MA RECONVERSION

Pour le Pèlerin de Banneux

 Ma reconvertion par
  mon amie Pascale.

 

 banneuxcal1

 

Un jour, un homme prénommé Alain m’interpelle pour que je l’aide à écrire son «  histoire ».

Pendant des mois, je vais attendre parce que je ne sais que peu de mon frère sauf qu’il a vu, un soir, dans sa chambre une vision d’une grande beauté. Une femme lumineuse  qu’il identifiera assez vite comme la Vierge de Banneux.

Il sera troublée et commencera à témoigner de son expérience. Nul ne met en doute ses dires car l’homme a changé et c’est  de ce changement dont je peux témoigner. J’espère être fidèle à ce que mon frère attend de mon don d’écriture.

Un homme ordinaire au cœur d’une vie faite d’engagements : Communiste, qui l’aurait cru, il fait partie des gens qui proclament que la religion est l’opium du peuple : Voilà notre homme, Alain, la cinquantaine dépassée.

Mais quand on s’engage, peu importe la direction, on a le mérite d’avoir  des idées, d’être moulu dans le militantisme, dans l’affrontement.
A défaut d’être croyant ,  ce type d’homme sait des choses du partage  et il a un certain sens des valeurs humaines .

J’ai toujours pensé que certains hommes comme mon ami communiste ressemblaient  à une châtaigne.Ce fruit dont l’écorce est  couverte d’épines qui rendent son approche et sa manipulation difficile mais, une fois l’écorce ouverte, le fruit à l’intérieur est  délicieux !

 Toutes épines  dehors parce que blessé par tant de choses de la vie.

Les injustices, les difficultés à boucler les fins de mois, le sentiment d’avoir à faire à des gouvernements peu efficaces, cela fait de tels hommes   des cris  qui percutent le ciel.

Ils ne savent pas  que c’est une prière  et ils ne savent pas  qu’il y a trop d’amour dans le cœur de mon Dieu pour qu’une seule larme soit perdue. Oui il y a trop d’amour  dans le cœur de notre Dieu pour qu’un soupir ne soit pas entendu.

Alors ces cris de militants, les cris qui cherchent des réponses à des pourquoi, Dieu les entend et la manière dont Il répond sera toujours unique et personnelle.

Je ne sais pas pourquoi, l’un verra et l’autre entend …

Mais Dieu sait pourquoi Lui.

Pourquoi avoir eu une vision de la  Vierge de Banneux, un soir, dans sa chambre ??

L’homme sait que si avant il ne priait pas, maintenant il prie.

L’homme n’était pas entré dans une église, là il  s’y sent bien et il demande l’ouverture des lieux de prières ; Dieu par sa Sainte Mère  s’est servi du militant mais depuis, il milite pour distribuer la parole de la Vierge.

La Vierge n’à qu’un seul et même objectif, ramener les enfants de Dieu vers son Fils, vers Jésus.

La mère du Christ demande des prières ;   Dieu sait se servir d’un  seul homme pour porter un message qui à son tour touchera des millions d’autres.

Mon ami Alain me fait penser à une anecdote entendue : Un pasteur se plaignait de  n’avoir pas obtenu de conversions dans son église. Etait – il un prédicateur efficace ? Le voilà qu’il doutait des fruits portés par l’arbre qu’il était.

Une nuit, alors qu’il se sentait découragé, il eut une étrange  visite. Il vit un homme mais son visage ne lui disait rien. Le surlendemain, l’homme vu en «  vision » était devant le porche de son église  «  Vous vous souvenez de moi ? »

Non  pas spécialement. J’avais 14 ans mais si je me suis converti à Jésus Christ c’est à cause de vos prédications …

Savez – vous qui je suis maintenant ???  Je suis devenu pasteur et je parcours le monde. C’était le célèbre évangéliste Billy Graham

Une seule conversion peut  porter du fruit  plus qu’on se l’imagine. Nous ne savons jamais  ce qu’il advient de  que nous semons mais Dieu lui sait que la semence est bonne …

      Mon ami  Alain a été touché par la vision de la Vierge de Banneux et sa vie a basculé.

     Comme bien d’autres, il a eu soif d’aller puiser à la source.

     Puiser à la source.

     La source, c’est Jésus et qui mieux que la Vierge le porte au monde ?

La source, c’est aussi une attitude différente par rapport aux choses de la vie, la source est porteuse de vie.

     La Vierge de Banneux demande d’aller à la source .

     La source  à pleines mains , pour les nations .

    Si je prie , c’est pour les nations .

     Mon ami  Alain a vu cette Vierge là  et il sait que c’est la Vierge des Pauvres .

 
    Le pauvre, les pauvres sont tous des assoiffés de Dieu.

Je sais que la source de Dieu vient du ciel , c’est une  eau de pluie qui arrose  et qui abreuve. C’est une eau vive  qui ne peut être que porteuse de vie .

Mon ami Alain est un souffrant, quelqu’un qui a mal dans toutes ses articulations, qui vit avec un diabète .

La Vierge de banneaux si elle ne guérit pas , soulage la souffrance , c’est ce qu’elle promet.

Qu’est ce qu’un soulagement ?

C’est une grâce . 

Le mal ne part pas « obligatoirement»  mais il est porté différemment.

L’ homme , s’il souffre encore  dans son corps , se tient debout pour prier, pour escorter plus malade que lui
 
L’homme prie et apprend des guérisons qui ont lieu  à l’autre bout du monde ..

Soulager la souffrance , ce n’est pas forcément retirer une épine , c’est la transformer en levier !

Marie , la Vierge de Banneux , la vierge des pauvres est ici la «  pauvre parmi les pauvres »

Mon ami Alain a demandé que j’écrive son histoire mais il ne savait pas pourquoi et moi je ne le savais pas non plus.

Dieu , la Vierge doit savoir et j’ai prié pour obéir aux raisons de ce pourquoi .

 

Lui , Alain voit  … Moi , moi, j’entends des dictées dés que je me mets au clavier..

 

Quand j’ai prié pour savoir ce que mon ami Alain désirait que  j’écrive , je ne m’attendais pas à recevoir des messages mais c’est ainsi alors, je laisse la dictée se faire …..

 

Rien n’a été calculé, j’ai reçu quelque part , l’onde d’une eau prise à la source.

La Vierge des pauvres a crié parce que son Fils est oublié , parce que Dieu n’est plus honoré et glorifié comme Il le devrait.

Elle s’est faite pauvre , très pauvre pour décrire ce que voici …

  
Oh mes enfants,  n’avez-vous pas vu ce Christ descendu de sa croix ?

Un Jésus de plâtre qui avait le bras cassé  les jambes décrochées du pilier de fer ?

Les hommes s’étaient entretués à coups de canon, ils ne l’avaient plus vu, ils l’avaient oublié et ils n’avaient plus entendu «  aimez – vous les uns les autres »

Comment vous dire que je suis las de vous voir sourds et aveugles ?

Sur vos radios, sur vos journaux, sur les bouches de vos dirigeants politiques, ils disent qu’ils ont le droit de s’aimer et d’avoir les relations sexuelles qui leur plaisent.

Ils parlent d’un droit, d’une liberté, ils dénoncent ceux qui disent non et les mènent devant les tribunaux.

Ils ont oublié Dieu.

J’ai parlé de signes dans le ciel, ils ne voient pas que les oiseaux ont une maladie.

Ils en parlent pour faire peur et pour détourner les pensées de la vraie priorité du moment.

Ils pensent savoir faire, ils préfèrent soigner les hommes qui ne meurent pas pour oublier les hommes qui meurent.

Ils manipulent vos consciences, ils vous dictent vos pensées et du coup vous ne priez plus, vous avez oublié qui est Dieu et vous singez la prière et le recueillement parce que des caméras ou un fait divers  ont fait plus de bruit  qu’un autre…

Mais tous les autres crimes et tous les actes de haine,  tous ces  murmures, ces rejet du prochain, qu’en faites – vous ?

En prenez – vous conscience ?

Vous ne les voyez pas, vous  vous détournez des souffrances premières  parce qu’elles vous demandent un repentir urgent. 

Repentez – vous, repentez – vous et levez vos voix pour me louer, Moi votre seul  Dieu !

Votre pays, vos nations vont mal parce qu’ils  ont honte d’affirmer qui est leur Dieu !

Ils rient de leurs anciennes processions, ils haussent les épaules et ils parlent de construire d’autres édifices pour d’autres cultes que le seul Culte saint que je vous ai donné.

Le seul culte saint avant d’être un édifice de pierre, est une attitude  de  vos cœurs et j’en vois très peu qui soient malléables et ouverts pour me recevoir  

Non ! Car vous avez jeté  la fidélité aux pieds et vous pratiquez des échanges sexuels sans l’once d’un respect, sans  le  désir ni la persévérance de partager les joies tout autant que les peines.

Une difficulté, une querelle, un ennui d’argent, une subite attirance ? Vous  voilà déjà en train de divorcer, de blesser, de  faire durer des rancoeurs, de diviser les enfants !

 Repentez – vous et apprenez que je suis le Dieu fidèle qui donne la force de tenir à travers les épreuves de la vie.

 Redevenez la chair de la chair de  celui ou de celle que je vous donne comme conjoint  et cessez ces pratiques abominables.

Je vous rappelle mes enfants chéris qu’il n’y aura pas de parts dans le royaume de mon Père pour les idolâtres, les adultères, les homosexuels et toutes ces autres abominations devant ma face !

Je vous rappelle que cependant là où le péché abonde, la grâce surabonde, que je ne suis pas venu pour juger mais pour relever celui qui reconnaît son péché !

Je vous rappelle qu’il s’agit de faire mémoire et que vous ne faites pas assez «  mémoire »

Vous agissez comme si cela n’avait plus de pouvoir alors ne vous étonnez pas que cela n’en n’ait pas.

Vous ne croyez plus et vous ne savez plus dire mes merveilles  et pourtant c’est à partir de ces merveilles là que vous acclamerez que Moi je peux agir en puissance !

C’est à partir de ce que vous dites de vos bouches que Moi j’agis. Une seule parole de vos bouches. Si vous dites  que je  suis sourd alors je me comporte en sourd !

Si vous dites de vos bouches que je ne suis pas là alors j’agis comme un absent !

Si vous dites de vos bouches qu’il n’y a pas de miracles alors je retiens les miracles

Que dites – vous de vois bouches de Moi ??

Si vous dites que je suis Dieu et que je suis toujours puissant alors là, je vous promets un changement ! Ne savez – vous pas qu’il suffit d’une parole , d’une miette de foi pour que j’intervienne  , comme je l’ai déjà soulignée selon «  votre foi » et votre foi vient de ce que vos bouches disent , proclament et demandent ..

Mes enfants, vos passions vous dominent et vous vous  courbez devant l’argent, devant le sexe sale, devant le pouvoir sur les plus faibles , sur l’intérêt immédiat  et vous n’avez plus de projets d’avenir   ..

  Vous ne faites  plus mémoire de Moi comme je vous l’ai pourtant demandé.

Je retarde par amour pour vous et parce que certains de mes fils et de mes filles prient  ce que je vais faire MAIS, MAIS ; les puissants de ce monde vont être renversés dans leur sens de l’honneur, dans leur immunité et leur crédibilité.

Les médias et le manipulateurs de vos pensées vont être dépassés par la réalité des faits.    Ce ne sera pas un Tsunami avec des injections de solidarité ou de reconstruction.

Ils ne pourront plus dire que l’homme va «  réparer », que les gouvernements feront ce qu’il faut, qu’il faut compter juste sur un peu de temps pour panser telle plaie ou tel fléau …

Puisqu’ils ne veulent pas entendre , puisqu’ils ne veulent pas voir par les signes que je donne que je rage de voir vos cœurs endurcis et ne pas se préparer à la venue de Mon Fils en gloire  alors je vais encore faire plus car jusqu’au bout mon amour ira ..

Je veux qu’un maximum d’âmes soit attiré par cet appel de la dernière heure ;

Oui si au lieu de dix, je peux en sauver dix mille alors je vais encore donner des signes de ma rage   et être clair dans mon cri d’amour.

Mes enfants repentez – vous  et revenez à Dieu!

Mes enfants, je veux dire qu’il suffit d’un  petit reste de fidèles pour intercéder pour que mon cœur s’incline et répande encore un puissant souffle de conversion.  Ce reste sera comme un lion  car je veux que le plus grand reste des hommes cherche le  Seigneur et soit sauvé. Je suis en train par les prières de ce reste de fidèles ardents de rassembler le  reste de mon troupeau ….

Je vous demande enfants de revenir vers Jésus le  Fils de  Dieu car  vous vous ne souvenez que très mal de sa parole, de sa puissance et vous ne voyez pas que vos racines ne puisent pas  dans le fleuve de vie. Vos racines ne sont plus arrosées par la source d’eau vive.

 Allez puiser à la source afin que vos racines reçoivent l’eau vive et puissent croître et se ramifier.

Je vois l’état de vos racines, elles sont tordues, sèches et stériles. Elles se vrillent sur elles – mêmes  et ne reçoivent pas de quoi porter de bons fruits.

 Les racines de votre foi, mes enfants, les racines de votre foi ont besoin de constance et de fidélité. Vous avez oublié les choses  simples.


Souvenez- vous d’une parole de mon Fils Jésus , si tu ne nais pas de nouveau  , tu ne peux voir  le Royaume de  Dieu  et si tu ne nais pas de nouveau  , tu ne peux  pas entrer dans le royaume de Dieu ….

Voir et entrer. N’as- tu pas entendu cet ordre des choses ?

Tu  as oublié de voir ; tu as oublié qu’il te fallait naître de «  nouveau »

Tu ne  peux donc pas entrer ……

 Je vous appelle à naître à nouveau….

Pour naître, tu as besoin de te sentir dans la vie alors regarde aux  pensées qui ne sont pas des  pensées de vie mais des pensées de mort. Critiques, jugements sévères envers ton prochain, insoumission à vos parents ou supérieurs.

Remplace ces pensées de mort par la bénédiction, par le pardon, par l’obéissance et par la charité.

Pour naître, tu as besoin de te savoir désiré  tel que tu es par ton Dieu.

Donne – moi tes blessures, tes doutes, tes errances et tes erreurs car je suis un Dieu qui ne regarde pas l’iniquité de ses enfants mais un Dieu qui pardonne ceux qui se   tournent vers Lui avec humilité.

Pour naître, tu as besoin de te laisser bercer et  caresser par la main bienveillante de l’Esprit Saint, par ma mère Marie.

Tu as besoin de chanter et tu as besoin de te confier.

Epanches – toi  mon enfant et déverse le fardeau de ton âme afin que je la console et que je transforme tes deuils en allégresse.

Tu as besoin de recevoir les effets de mon amour, c’est mon amour qui te porte à naître.

 Mon amour, mon  enfant te demande de ne plus te poser en questionneur et raisonneur.

Mon amour, mon enfant te demande de laisser ton orgueil et tes prétentions.

Fais – toi pauvre pour que je te couvre de richesses qui ne périssent point.

Là où il y a discorde en toi, je veux mettre ma paix.

Là où il y a déchirure en toi, je veux verser ma  joie.

 Tu dois naître  et renaître à cet amour que j’ai tant désiré pour toi, pour ton  pays, pour ceux à qui tu parleras de Moi, ton Dieu, de mon Fils  Jésus.

 Je veux que vous naissiez et renaissiez de mon amour afin que vos yeux s’ouvrent et voient comme Moi votre Dieu, je vois.

 Votre péché est certes grand mais avec Dieu rien n’est impossible et ce n’est pas  en vain que j’ai versé sur vos nations ce vent de confusions et de révoltes….

Vos pays se sont salis en commerçant avec  les modes et en  effaçant mon Nom de leurs pensées, de leurs enseignements et de leurs préceptes moraux.

Cela va jusqu’à ce que vous ne sachiez plus vers qui vous tourner, vers quel homme, quelle politique et quel programme  parce que je veux que vous  reveniez à Moi.

Je veux mes enfants que vous changiez vos manières de voir.

Faites de l’obéissance votre délice…

Mes enfants, si vous n’obéissez pas à votre Dieu alors vos yeux sont comme embués non pas par vos larmes mais par votre arrogance.

Mes enfants, je vous donne cette image. Connaissez – vous la «  tique du chien » ?

C’est petit au départ et cela ressemble  à une boursouflure sur votre peau.

Mais cette tique a planté en vous des crochets et s’alimente de votre substance au point de vous empoisonner.

Cette désobéissance grossit et fait partie de vous au point que vous croyez que «  cela «  fait partie de toi. Vous ne voyez pas que cela ne fait pas partie de vous.

Le péché de désobéissance vous a donné des œillères. Vous demandez mais  vous ne recevez pas car vous demandez mal et que vous dépensez tout dans vos passions. Vous demandez mais quoi ?

La puissance, la gloire, le profit, la justice ? Mais quelle puissance, quelle gloire, quel profit  et quelle justice ?

 Mes enfants ; je n’ai pas assez de mes larmes, pas assez de ma voix pour vous dire que vous devez changer vos regards.

La puissance, vous l’oubliez mais elle est dans la miséricorde de mon Fils.

La gloire, je vous le rappelle n’est pas une  gloire pour l’instant, pour vos présents ou vos futurs, c’est une gloire éternelle dont vous faites partie  à condition de vous conduire en «  enfants glorieux »

 Oui en enfants glorieux parce qu’ils savent qu’en Jésus, ils ont vaincu le péché …

 Mes enfants, je vous demande une vraie purification du cœur car un cœur corrompu c’est celui qui s’intéresse à ses profits.

C’est parce que vos cœurs sont corrompus qu’il y a tant et tant de désordre sociaux, de lois injustes….

 Mes enfants,  vous oubliez que le vrai profit est une habitation intérieure, la contemplation et l’adoration remplissent cette habitation et tu  vas sentir en toi monter la joie d’être  aimé du Père  qu’est votre Dieu .

Dans ce lieu nul ne peut venir spéculer, parier, marchander……

Dans ce lieu là , c’est ma justice et rien d’autre que j’installe.

Ma justice n’est pas semblable à vos «  justices ».

Je ne pèse pas en fonction des actes ou des pensées , je pèse bien plus en fonction de vos propres vues … Mes enfants si vous ne pardonnez pas à ceux qui vous offensent alors vous vous êtes jugés vous – mêmes .

Le manque d’amour et de patience voilà ce qui me fait hurler afin que vos cœurs changent  et changent en profondeur.

Si vous ne  vous laissez pas naître à ces désirs de mon cœur brûlant alors vous ne voyez pas , non vous ne voyez pas  et vos cœurs ne s’ouvrent pas.

Si vous ne vous laissez pas naître à mon appel , convertissez – vous et revenez à Jésus alors vous n’entrez pas et vos cœurs ne reçoivent pas…..

Convertissez – vous car je vais me saisir d’un petit reste , je vais me saisir des plus pauvres afin de renverser vos arrogances et secouer vos mémoires , vous allez vous souvenir que je suis Dieu  et que je suis le seul Dieu !

Mes enfants, mon cœur a été transpercé une fois pour toutes mais mais, vous vous continuez de  le  piquer de vos péchés.

J’ai vu du haut de mon ciel que  vous faisiez des lois pour permettre l’abomination    .

Vous montrez des pratiques que Mon Père  n’approuve pas et je vois des enfants être prisonniers de la situation à laquelle vous souscrivez.

Je suis venu libérer et bénir mais là je ne peux pas bénir ces unions, je ne peux que pleurer avec des larmes de sang et supplier l’Esprit Saint de vous donner un cœur de repentance.

Cela va être temps de Carême, je vous dis que vos cœurs sont endurcis, trop endurcis par l’orgueil.

 Soyez sur vos gardes car c’est avec votre orgueil que je vais vous renverser.

 Je vais permettre pendant un temps que vous fassiez toutes vos ignominies  et cela jusqu’au temps que leur poison passe dans vos veines, dans vos âmes.

Vous ne sentirez pas le poids de vos erreurs  et de vos égarements mais  je ferai ce que j’ai annoncé et cela sera juste.

Je  vous livrerai  à l’impureté puisque c’est à cela que vos cœurs aspirent et oui vous verrez le fruit de vos choix délibérés, vous qui refusez d’entendre la voix de Dieu dans les signes  qui vous sont donnés ; races d’incrédules !

Vous verrez comment vos propres méchancetés  sont cruelles  et si vous  vous mettiez à chercher le repentir, vos méchancetés ne sauraient  pas  être compatissantes.

Vous serez torturés  par vos inconduites et à côté de cela, la pauvreté, la sécheresse, les tremblements de terre  seront des douceurs.

Oui vous êtes inexcusables car vous avez entendu  parler de Moi et vous avez entendu  parler de l’œuvre de mon Fis  Bien Aimé sur la Croix.

Mais j’ai tellement d’amour malgré cette lassitude de mon bras protecteur que je vais  saisir parmi mes fidèles des serviteurs, des servantes et je vais ouvrir la moisson de la dernière heure.

Je ne ferai pas de différence entre vos étiquettes  et je vais vous saisir d’un appel à l’unité qui sera tel que le monde va voir la différence.

Le nom de Jésus va revenir sur les lèvres et sur les cœurs. 

Oui mon Fils n’est pas venu  en vain mais pour sauver une multitude.

 Je veux que vous preniez en compte ce qu’Il a fait , que l’acte de mémoire  soit chant de louange car voici mes enfants ce qui va se passer .

Oui le malin est encore là mais pour peu de  temps.

Il sait que son heure arrive aussi déploie – t – il sur terre toutes ses armes de séduction.

Oui il enivre les puissants de ce monde  par  des pouvoirs  basés sur l’iniquité.

Cela me déchire l’âme de le voir faire,  il agit sur vos pensées pour vous aveugler avec du sable. Il agit en mettant des barrières à vos louanges en pointant du doigt des échecs à vos prières, il vous  plonge dans le découragement et je vous entends dire que Dieu n’agit pas ou pas comme vous vous y attendiez.

Vous voulez voir des signes ? Mais j’en donne de nombreux mais vos cœurs restent endurcis.

J’ai soulevé la mer, j’ai  poussé les vents, j’ai plongé des régions du monde dans la guerre  et j’agite les rivalités et vous pensez et croyez encore et toujours que vous allez gérer, organiser, prévoir et savoir montrer un bon exemple de conduite, que vous aurez une œuvre de sauveur de la situation et qu’on parlera de vous en héros… Vous continuez donc à choisir l’orgueil Mais vous ne choisissez pas mon chemin de repentance et de louanges.

Parce que voici comment combattre le mal  et cela ne peut pas être autrement !

Ecoutez donc attentivement mes enfants, mes tout petits, mes chéris et mes aimés.

Il est temps de refaire mémoire mais en faisant de vos prières non pas des récitations apprises mais  il est temps de chanter un chant nouveau …

Oui il est temps de vous laisser envahir par les paroles que l’Esprit Saint mettra sur vos lèvres !

 Pardon  Seigneur pour nos péchés, pardonne – nous, ne regarde pas nos offenses mais penche ta tendresse vers  ce pas d’obéissance.

Nous voilà devant Toi, Seigneur pour demander pardon pour nos aveuglements et pour l’endurcissement de nos cœurs

Oui nous ne t’avons plus adoré  comme le seul Dieu mais nous avons laissé penser qu’il y avait d’autres  dieux, d’autres cultes possibles.

Oui nous ne t’avons plus écouté  comme un Dieu de proximité mais nous avons choisi délibérément de te placer loin de nous pour faire selon nos modes, nos plaisirs ou nos intérêts de pouvoirs, de profits personnels.

Oui nous avons oublié d’aimer en apprenant à dire oui ou non sans rien y ajouter d’autre.

Nous n’avons pas respecté tes prescriptions mais nous avons laissé nos penseurs, nos dirigeants  suivre  de fausses libertés.
Oui nous avons préféré pratiquer des adultères, des échanges sexuels contre nature.

Nous n’avons pas su entretenir le jardin que tu nous as confié et nous en faisons encore et toujours un enfer sur terre.

Oui nous avons laissé l’enfance perdre son innocence et sa candeur et nous avons des enfants désobéissants, rebelles, ne sachant plus obéir à leurs parents ou éducateurs.

Pour toutes ces choses , nous te demandons pardon  et maintenant Seigneur que ce pardon va couler sur nous , relève – nous avec puissance, purifie- nous et rends- nous  victorieux contre ces puissances du mal

Merci oh Dieu saint de nous montrer la noirceur de nos actes afin que nous nous en détachions.

Merci oh Père très aimant de nous secouer  ainsi afin de nous faire revenir dans tes bras de tendresse et de miséricorde

Oh Dieu trois fois  Saint, que nos âmes se lèvent pour  Toi ; qu’elles poussent des cris d’accouchées !  Ce sont des cris de douleurs mais aussi des cris de joie pour la vie nouvelle qui s’annonce ….

Que nos mains se lèvent aussi et que sans cesse, les veilleurs te guettent avec des chants de louange ……

Voici ce que je vois (Vision très nette)

C’est un cortège assez nombreux qui avance.

Il est à la fois silencieux et à la fois bruyant.

Je ne sais comment dire, ah oui, là je sais, cela ressemble au bruit d’une ruche.

La foule est  nombreuse et les hommes et les femmes avancent en pas serrés.

Ils font une sorte de chaîne humaine car ils se sont entrelacé les bras les uns aux autres.

Ils murmurent une même parole  selon un même rythme

Voici cette parole :

Nous sommes un comme Jésus et le Père sont  uns; nous venons te demander pardon et maintenant nous t’obéissons ; nous sommes un comme le Fils et le Père sont uns.

Nous obéissons à la prière de Jésus  notre seul Messie et le seul Fils de Dieu   qui soit et qui est !

Et  le murmure  de ruche cesse, j’entends des voix diverses chanter dans des langues inconnues et la mélodie est si belle qu’on voit une nuée d’anges  s’unir au cortège.

Ce n’est plus un murmure mais  comme un envahissement  du ciel tout entier, comme le chant d’une puissante armée  et les murs des villes en tremblent .

Je vois des gens sortir leur visage des fenêtres des maisons et je vois les caméras qui viennent prendre le phénomène pour en faire un reportage  avec des commentaires moqueurs.

Mais les cameramen tombent  à terre et les commentateurs bafouillent et ils se mettent aussi à louer Dieu dans une de ces langues inconnues. Les journalistes parlent d’un retour sans précédent à Dieu .

Soyez vigilants mes enfants, ce jour sera le jour du Seigneur et il sera suivi d’une période assez mouvementée de délivrances.

Il vous faudra jeûner et prier beaucoup car les hommes et les femmes qui viendront à Moi ont été terriblement blessés par les puissances du mal .

 Vous aurez à pleurer avec des enfants, oui des petits enfants car l’ennemi a voulu les prendre afin de les perdre.

Il vous faut vraiment intercéder pour les enfants car c’est par vos louanges que je vais bénir là où nul ne pense que la bénédiction soit possible car Oui je suis Dieu, je suis le même que  celui que vos pères ont adoré.
 Je suis le Dieu d’ Abraham, d’Isaac et de  Jacob ; Je suis  Celui qui a donné Jésus, son Fils pour sauver la plus grande  multitude possible

L’heure est venue de faire mémoire par des chants de victoire entrecoupés de demandes de pardon.

Demandez pardon pour vos péchés, pour le péché de vos pères, pour les péchés de vos dirigeants, pour les parents, pour les enfants

Convertissez – vous avec joie car c’est parce que Dieu a encore un  infini amour et que jamais Il ne sera las de faire alliance avec ceux qui le craignent.

 Oui, votre Dieu qui est Père Eternel ne sera  jamais las de faire alliance avec ceux qui le prient, se tournent vers Lui et cherchent à Lui obéir.

 

   Revenez à Dieu avec joie mes enfants, l’heure de la moisson arrive !

 

 

 
 Le Pèlerin de Banneux.

 

 (à suivre)

 

banneuxcal2
La source et Notre Dame de Banneux.

(Notre Dame des Pauvres) 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Autre fait sur ma reconversion:

Ma mère il y a environ 6 mois(début 2007), m'a avoué ceci: Quand j'avais l'âge de 6 ans, j'étais atteinds de tuberculose, on a essayé de me soigner chez moi, sans résultat, ensuite à l'hôpital Pont-Canal à Jemappes. Pour s'entendre dire quelques jours plus tard qu'il ni avait plus d'espoir. L'Aumonier de cet Hôpital en désespoir de cause, parla avec mes parents et leurs conseilla d'aller prier le Petit Enfant Jésus de Tongres (Tongeren voor de vlamingen) dont l'original est à Prague. Des semaines et des semaines passèrent et mes parents faisaient la navette (avec une 4cv renault) tous les dimanches (on travaillait encore le samedi); Ma santé ne se dégradant pas, il retournèrent à l'Hôpital pour me présenter au médecin qui constatat que j'était guéri! Cet été j'ai été le remercier à Prague, l'émotion était intense pour moi. Alors??