07/02/2009

IL FAUT BIEN RIRE

 
La Louvière: 50 policiers pour un farceur
===================================================

Je ne suis pas fier de ma fille aînéé et de la troupe de Loups.

Je crois que dans d'autres brigades le collègues ont bien rigolé.

 

L'opération a fait beaucoup de bruit pour rien! Un homme qui prétendait détenir en otage sa mère ainsi qu'un bébé a fait déplacer la police pour...rien. Il dormait paisiblement lorsqu'une cinquantaine de policiers sont venus chez lui pour le cueillir.

Mercredi matin, un homme a été interpellé par la police à la chaussée du Pont du Sart pour menaces sérieuses envers l'ordre public. Le jeune homme avait prétendu maintenir en otage sa maman et un bébé. Une cinquantaine de policiers ont été envoyés sur place.

L'affaire a débuté dans la nuit de mardi à mercredi, peu après minuit: le prévenu a téléphoné à son ex-compagne pour lui révéler qu'il avait tué deux personnes quelques heures plus tôt et qu'il détenait sa maman et un bébé en otage, sous la menace d'une arme. En échange de leur liberté, il exigeait un rendez-vous avec elle.

L'ancienne petite amie a immédiatement prévenu la police locale, qui, au vu des menaces proférées, circonstanciées et sérieuses, a pris toutes les mesures de rigueur. Les services de la police de La Louvière se sont rendus immédiatement sur place, ainsi que le CGSU, service spécial d'intervention de la Police Fédérale, et le Procureur du Roi, M. Henry.

Des renforts de zones de police voisines ont par ailleurs été appelés pour maintenir l'ordre, sécuriser le territoire et empêcher une fuite éventuelle de l'agresseur. Au total, plus d'une cinquantaine d'hommes sont intervenus sur les lieux du soi-disant délit.

Vers 6h du matin, l'ordre a été donné de s'introduire dans le bâtiment. Et là, surprise: lors de l'intervention, l'homme dormait paisiblement, non armé, dans un fauteuil. Sa maman faisait de même dans la chambre voisine. Aucun bébé n'était présent dans la pièce.

Le mauvais farceur a été déféré devant le juge d'instruction où un mandat d'arrêt provisoire va lui être décerné. D'après le Procureur du roi, le message téléphonique a entraîné des menaces sérieuses pour l'ordre public. Cette infraction est punissable par la Loi et peut entraîner jusqu'à cinq ans de prison. Le prévenu aurait déjà des antécédents de faits avec violence et un passé psychiatrique.

Avec Belga

10:55 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : police, la louviere, il faut bien rire |  Facebook |

21/09/2008

Devinez

Les amies sont comme les ballons...une fois que tu les laisses partir, tu ne peux plus les rattraper; donc je vais t'attacher avec une corde au coeur afin de ne te pas perdre car je tiens beaucoup à toi.

 

 

Devinez?

16:58 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/06/2008

Un belge sur cinq ne paie plus son logement!

    Logement

    Un Belge sur cinq ne peut plus payer son logement !

    Belga

    Horreur !

    Vingt pourcent des Belges éprouvent des difficultés à payer leur logement, selon une étude d'un spécialiste de l'université d'Anvers, Luc Goossens, indique dimanche la rédaction de la VRT.

    La pénurie du marché locatif s'est accrue au cours des dernières années: d'un côté, de plus en plus de personnes ont acheté un logement, ce qui a fait chuter les possibilités de locations; d'un autre côté, la demande des logements à louer a fortement augmenté en raison du nombre croissant de personnes isolées, surtout dans les grandes villes.

    A Bruxelles, la moitié des habitants sont isolés et la situation est quasiment identique à Anvers.

    De plus en plus de locataires ne sont plus en mesure d'assurer le paiement de leur loyer. "La grande majorité des locataires sur le marché privé connaissent des problèmes de paiement", explique Luc Goossens. "Si l'on ajoute les personnes qui éprouvent des difficultés pour payer leur prêt hypothécaire, il semble qu'un Belge sur cinq a des problèmes", souligne le spécialiste. Les associations de locataires confirment cette tendance.

    "La situation va encore s'empirer avec la hausse des coûts de l'énergie. Un sérieux problème se posera certainement à la fin de l'année lorsque les cuves à mazout devront être remplies", prévient M. Goossens.

    Il plaide pour accorder les prix de la location en fonction de la qualité du logement. Il estime par ailleurs que les autorités devraient intervenir en faveur des locataires les plus démunis.

    De leurs côtés, des huissiers affirment devoir expulser de plus en plus de personnes de leur domicile.

    12:03 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belge, huissier, loyer |  Facebook |

    27/06/2008

    gagner peu!

    Je parlais dans l'article précédent qu'un généraliste sur 5 était une femme!

    Un de mes fils au pied de la pneumonie hier (6-2008) eu pour médecin une charmante docteresse, qui depuis le soigne de façon impeccable, elle n'a pas compté le temps pour le soigner. Quand on pense qu'un médecin voit en moyenne 21 clients par jour à des tarifs de 22, 30 ou 40 euros, c'est pas folichon, décomptez les lois sociales, voiture, essence, son matériel, son cabinet médical, des journées à n'en plus finir, etc........

     

     SourireMerci à toi, Chère Dominique. 

    16:06 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medecin, clients, pneumonie |  Facebook |

    Un médecin sur 5 est une femme

    Un médecin généraliste sur cinq est une femme.

    Sur les 5.193 médecins généralistes agréés qui pratiquent la médecine générale à temps plein, 81 pc sont des hommes, selon le rapport annuel de l'INAMI publié vendredi. La Belgique compte 11.389 médecins qualifiés d'actifs en médecine générale, ce qui représente 1,1 médecin généraliste par 1.000 habitants, selon les chiffres de l'INAMI datant de 2005. Si l'on comptabilise le nombre de médecins généralistes agréés qui ont plus de 500 contacts-patients (visites, consultations, avis), on arrive au chiffre de 5.193 médecins qui pratiquent la médecine générale à temps plein. Parmi ceux-ci, on observe que les femmes ne représentent actuellement que 19 pc du total. Par ailleurs, l'âge moyen d'un médecin généraliste est de 49 ans et 39 pc sont francophones contre 61 pc de néerlandophones. Un médecin généraliste à temps plein voit entre 588 et 1.056 patients différents par an, soit près de 802 patients en moyenne, indique l'INAMI. Les patients sont âgés de 46,1 ans en moyenne et les patients âgés de plus de 65 ans représentent 22 pc de l'ensemble. Enfin, un médecin généraliste à temps plein a en moyenne 5.000 contacts par an, ce qui représente de 6,7 contacts par patient. (CLA)

    © BELGA

    pour moi, j'estime qu'il est plus agréable dans la maladie d'être soigné par une belle femme que par un vieux barbu qui laisser tomber les cendres de son cigare sure votre sol. 

    15:57 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medecin |  Facebook |

    Je hais les automobilistes

    Je hais les automobilistes!

    Pendant des années, avec mon permi de conduire A, B, C, D, E il m'est arrivé de conduire toutes sortes de véhicule.  Un auto-stoppeur ou une personne égarée, je n'hésitais pas à l'aider à faire quelques kilomètres.

    Perdant mon boulot, bénéficiant de réductions dans les transports en commun,  j'ai vendu Titine pour un train, un tram, un métro, un trolley ou un bus et je ne le regrette pas.

    Ce que je regrette, c'est que depuis une dizaine d'années, je suis diabétique et souffre du coeur, d'arthrose aux pieds, genoux, hanches, dos avec une hernie discale, etc.....

    Cel arrive à tout le monde, mais ce qui m'exaspère c'est que votre petit vieux, ne pouvant plus conduire, avançant lentement par tous les temps avec une canne, connait toujours autant de monde, mais pour m'aider à faire 500 en voiture: il pleut, je vais mouiller le siège, trop chaud c'est la transpiration, mais on n'hésite pas à klaxonner (ce qui est interdit) et me faire un grand signe. - je dois signaler qu'il y en a quand même des formidables.

    Je peste, je rage, car pour un trajet de chez moi jusque la gare d'Erquelinnes, il y a environ 1km et pour réaliser ce trajet je dois arrêter 4 à 5 fois, même en sortant de l'église le dimanche, on me regarde partir, pendant que ces Messieurs Dames les bourgeois papotent des derniers ragots.

    Il y a même une personne qui assiste Monsieur le curé, qui habite 50m plus loin de moi, trace pour me passer  et je dois recevoir la communion d'une personne qui ne vient pas en aide à son prochain.

    Bourgeoisie erquelinnoise, vous ne valez pas le dixième de mon Borinage natal. 

     Ces déclaration n'engagent que ma responsabilité. Notre Doyen, amateur du covoiturage entré en fonction dans nos paroisses il y a peu, remettre un peu d'ordre du moins au niveau religieux.

    10:39 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : automobilistes, bourgeois, je hais |  Facebook |

    23/06/2008

    ON NE SAIT PLUS SE SOIGNER

     Payer ses médicaments devient difficile.


    (Belga) Selon le magazine professionnel "Le Pharmacien", la baisse du pouvoir d'achat se ressent aussi en pharmacie et certains patients éprouvent des difficultés à payer leurs médicaments, même s'ils ne doivent débourser que le ticket modérateur.

    Presque 3 pharmaciens belges sur 10 (29 pc) affirment être de plus en plus confrontés à des patients incapables de payer le ticket modérateur des médicaments prescrits. En Wallonie, ce chiffre grimpe jusqu'à 45 pc. Le problème est plus marqué dans les villes qu'en zones rurales. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par le bureau indépendant Dedicated Research à la demande du "Pharmacien". Le problème est le plus manifeste à Liège et dans le Hainaut, et se fait par contre plus discret au Limbourg et en Flandre occidentale. (NLE)

    Vu mon état de santé, j'ai été dans l'obligation de supprimer des médicaments et des visites chez les spécialistes, et mon généraliste en rage.

     LA MORT C'EST DIEU QUI DECIDERA


    08:59 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medicaments, social, medecins, pharmaciens |  Facebook |