03/02/2008

1 9 6 8

hippiesJe vous parlais de ma femme, quel changement depuis 1968, à cette époque, tout le monde était beau et gentil, je dois avouer que l'on ne distinguait pas bien son conjoint ou ses amis, vu la fumée ambiante et les cheveux longs, mais quelle décénie: liberation de la femme, arrivée des "panty", des préservatifs, l'amour libre, etc... Woodstoch, ile de Wright, Bengla desh, tant de concerts immenses pour aider les défavorisés dans le monde et déstabiliser les capitalistes, lutter contre la guerre du Vietnam ou tant de "boys" sont morts pour rien, je dois dire que de ce côté les yankees ont toujours fait fort: Corée, Vietnam, Laos, Cambodge, Cuba, Irak, Somalie, etc......chaque fois, ils ont pris la pâtée, ils ont remis cela avec les morts que l'on connais en Afghanistan, Irak et tonton Bush voulait aller taquiner l'Iran! fou ce type, le but, c'est pour venger Papa Bush ou pour Mademoiselle RICE, enfin, il est parti? Espérons que Monsieur Obahma ne trouve pas un second cigare dans les tiroirs de la Maison Blanche?

Cessons de nous moquer d'un type qui n'en vaut pas la peine, 1968, vit aussi l'arrivée du panty (et oui messieurs, râlant),l'arrivée des Shadocks, le génocide du Biafra, l'assassinat de Martin Luther King, le Drapeau Rouge flotte sur Paris, le Printemps de Prague, la comédie musicale HAIR éclate dans le monde, montée au USA du Black Power. 

17:06 Écrit par Le P dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bush, yankees, iran, afghanistan, irak, cuba, somalie, rice |  Facebook |

22/01/2008

L'UNION FAIT LA FORCE!

Bonjour,

J'essaie de faire signer une pétition pour faire passer les produits de chauffage comme produits de première nécessité.

Lien de la pétition : www.combustible.be

J'aimerais faire promouvoir cette action, certes utopique mais si je n'essaye rien, rien ne se fera.

Ceux qui ont froid  ainsi que tous ceux qui ont du mal à finir leur fin de mois, vous remercient d'avance pour prendre quelques secondes de votre temps pour répondre à cette pétition.

En pièces jointes vous trouverez les versions texte de la pétition : Pétition combustible.doc et Petitie brandstof.doc

Vous pouvez si vous le souhaitez la faire signer aux personnes de votre entourage qui  estiment aussi que TOUS les produits de chauffage doivent être des produits de première nécessité et me la renvoyer par la poste (adresse sur la pétition en bas de page)

 

Gabriel KEVERS

 

PS : Pouvez-vous faire passer ce message à vos amis et collègues ? 

L'union fait la force

Nous avons utilisé le nom de domaine WWW.COMBUSTIBLE.BE et ce avec l'aimable autorisation de la société BMCO créateur de ce site internet.

Contre la vie chère 21% de TVA sur l'énergie de chauffage : quelle honte. Tous ensemble mobilisons-nous pour le même combat et unissons nos forces pour 6% de TVA, Nous attendons de vous plus du 1.000.000 de signatures pour aussi cette pétition à la CE

 

16:02 Écrit par Le P dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/01/2008

NE VOUS LAISSEZ PLUS MARCHER SUR LES PIEDS

Je n'ai pas toujours été un militant de droite.MAI 1968, le monde politique se moquait de nous, on s'est battu à Paris, Bruxelles, Berlin, Londres etc....pour une Europe plus sociale, plus humaine, beaucoup de choses changèrent mais il y avait le "Général"!

40 ans plus tard, nous avons les poches vides, tout augmente, on ne sait plus se soigner, se nourrir correctement,les suicides abondent, ni aller en vacances; Nous revenons à l'époque des nos grands-pères, ALLONS NOUS ENCORE NOUS FAIRE RECURER JUSQU'A L'OS......DEBOUT PEUPLE BELGE!

11:25 Écrit par Le P dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2007

Les Belges à la conquête de l'Amérique......

Les origines de New York : Entre légende et réalité

(première parti)

Selon la légende, New York fut fondé en 1626 par les Néerlandais dans la partie Sud de l’île de Manhattan. Certains livres d’école, livres d’histoire, émission de télévision – jusqu’aux cigaretiers – prétendent même que le fondateur de New York s’appelait Peter Stuyvesant.

La réalité est cependant différente… C’est en mai 1624 que le "Nieu Nederlandt", a vaisseau affrété par la West India Company, arrive en vue de l’île de Manhattan. Le navire transportait approximativement 30 familles belges  dont une grande partie était wallonnes. Les passagers furent rapidement dispersés: 8 hommes furent laissés dans la partie inférieure de Manhattan et érigèrent à cet endroit un fort – sur le site de l’actuel Battery Park. Quatre couples et 8 hommes furent envoyés vers la rivière Delaware, où ils construisirent également un fort (de nos jours, à proximité de la ville de Gloucester, New Jersey). Deux familles et six hommes partirent vers la rivière Fresh (à présent, dans le Connecticut), où il bâtirent un petit fort (l’actuel ville d’Hartford). Approximativement 18 familles restèrent sur le "Nieu Nederlandt" et remontèrent l’Hudson. Ils accostèrent finalement près de la ville actuelle d’Albany (capital e de l’état de New York).

Ces premiers pas dans la colonisation de ce territoire furent en fait le résultat direct d’un processus initié un siècle plus tôt. C’est en effet en 1524 que l’expédition française commandée par le Florentin Giovanni Da Verrazzano découvrit la baie de New York. Le roi François 1er étant en guerre à l’époque avec l’Espagne, n’y prêta pas attention et l’information atterrit dans les Archives  Royales. Finalement, durant les décennies suivantes, seuls les Espagnols exploitèrent réellement les trésors du Nouveau Monde. Pendant donc 100 ans différents acteurs s’activèrent et usèrent de toutes les influences dont ils disposaient pour coloniser ce monde énorme, inconnu et infiniment riche. Ces gens s’appelaient  Willem Usselinx (d’Anvers), Henri Hudson (payé par les armateurs Flamands Emmanuel Van Meteren, Judocus Hondius and Petrus Plancius) et Jessé de Forest (né dans le Hainaut) et se succédèrent pour atteindre ce but. Il est important de rappeler qu’au XVIème siècle, les Pays-Bas couvraient une région qui englobait l’actuel BéNéLux plus la Lorraine et une partie du Nord de la France et que ses habitants étaient appelés Belges (les cartes de l’époque présentaient les Pays-Bas sous la forme d’un lion : le « Leo Belgicus ») 

Nous voyons donc que les débuts de la colonisation Nord-Américaines fut de bout en bout Belge. Pourquoi cela n’est pas dit dans nos écoles ? A-t-on honte de dire que nous sommes à l’origine de la plus grande et plus riche ville du monde ?

10:13 Écrit par Le P dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amerique, stuyvesant, mahattan, belges |  Facebook |