30/05/2008

Au revoir Monsieur le Curé! Remerciez-le!

A l'âge de 76ans depuis février, notre curé a décidé de nous quitter (provisoirement, j'espère, car il ne saurait se passer de venir nous dire bonjour) et de prendre un repos bien mérité.

Réservé, notre curé E. Desmons est un homme au grand coeur, mais ne l'a jamais montré à personne, c'était un homme de l'ombre mais d'une grande intelligence et n'hésitant pas lors de son sermon du dimanche à prendre des positions révolutionnaires mais justes.

J'ai eu la chance de le fréquenter pendant 6 ans, malgré son caractère "grognon" l'Abbé Eugène avait toujours un petit mot pour chacun et ce dimanche lors de notre diner paroissial, ils est venu près de nous s'intéresser à notre grande famille qui se compose de ma mère, deux fils,3 filles, 4 beaux-enfants et bientôt 10 petits-enfants, les arrière petits-enfants..suivront dans quelques années, c'est beau mais triste, j'en ai souvent l'arme à l'oeil: le vais les voir grandir un peu et puis près de Dieu, mais eu vont garder notre image toute leur vie sans pouvoir continuer à jouer avec mamy et papy!

Au revoir Monsieur le Curé, à bientôt. Alain. 

****************************


Dernières nouvelles de notre Doyenné.

* a partir du 1° juin, l'abbé Desmons n'est plus curé de la paroisse, mais
continue à célébrer les messes des:  samedi, dimanche et mecredi et ce
jusqu'au jour ou il rentre en maison de retraite lorsqu'une place sera disponible.

Ce samedi à l'Eglise Ste Thérèse à 19h. messe.

Ce dimanche à l'église Saint Georges messe à 9h.45

Ce mercredi à 18h30, messe suivie de l'Adoration. 

====================================================== 

N.B. La date du déménagement n'étant pas encore fixée, nous aurons encore l'ocasion de vivre quelques offices avec lui.

Alain. 

                              +++++++++++++++++++++++++++

Si vous avez des nouvelles de votre paroisse à transmettre, n'hésitez pas.

Alain. 

10:51 Écrit par Le P dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paroisse, desmons, leopold |  Facebook |

28/05/2008

Nous n'avions pas encore assez de l'augmentation du coût de la vie.

 

 Bientôt une loi pour nous obliger à payer nos factures plus vite !

 

MON ARGENT jeu 15 mai

Les personnes, créanciers, entreprises, etc., qui veulent s'assurer que leurs factures seront payées par leurs débiteurs, devraient à terme pouvoir aller au tribunal pour une requête unilatérale. Le juge pourrait donc ordonner le paiement immédiat de ces factures, sans avoir à entendre le débiteur au préalable. C'est ce que contient la proposition de loi de la sénatrice anversoise Martine Taelman (Open Vld) que la commission du Sénat a approuvée hier, annoncent Het Belang van Limburg et la Gazet van Antwerpen.

Le Belge met 61 jours en moyenne à payer ses factures !

Chaque jour, sept entreprises font faillite parce que les factures qu'elles ont envoyées n'ont pas été payées à temps. L'Européen moyen met 54 jours pour payer une facture, le Belge moyen 61 jours. Les débiteurs font traîner l'affaire parce qu'ils pensent que leur créancier n'ira de toute façon pas devant le tribunal parce que le montant de la dette est trop petit ou parce qu'une procédure judiciaire dure trop longtemps.

Selon cette proposition de loi, le créancier, si la dette n'est pas contestée mais pas payée non plus, peut saisir un juge, qui peut ordonner sur requête unilatérale -donc sans entendre le débiteur- que la dette soit immédiatement payée. Le créancier doit alors uniquement faire signifier cette décision par huissier à son débiteur. Celui-ci peut faire opposition à la décision du juge.

Les implications d'une telle loi sont donc, pour les personnes ayant l'habitude de payer leurs factures en retard : un moins long délais d'attente avant de se voir obligé par décision du juge de payer celles-ci (puisque le juge ne passera plus par l'étape de l'audition des créanciers) qui devrait augmenter le nombre de recours en justice puisque cette procédure sera moins longue qu'auparavant.

10:13 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : social, coup de la vie |  Facebook |

23/05/2008

Si comme moi vous êtes diabétique!

publié le 21/05/2008

Diabète : réapprenez à bien manger

Quelque 2,5 millions de Français souffrent d'un diabète de type 2, dit diabète sucré. Une affection qui s'explique par des prédispositions génétiques, mais qui est aussi liée au surpoids. D'où l'importance, pour les patients, de reprendre en main leur alimentation. Un diabétologue et une diététicienne vous donnent leurs conseils pour vous concocter des menus équilibrés.




Mangez équilibré  

La personne qui souffre du diabète doit intégrer, dans chaque repas, les sept classes d'aliments : protéines (viande, œufs ou poisson) ; légumes ; pain et/ou féculents ; fruits ; produits laitiers ; matières grasses et eau. Un excellent « régime » qui peut s'appliquer à toute la famille ! Ensuite, à chacun d'adapter les quantités de nourriture en fonction de ses propres besoins, qui varient selon l'âge, l'activité et la nécessité ou non de perdre du poids.  

Limitez les quantités de graisses    

Un impératif lorsqu'il s'agit de perdre du poids. L'astuce pour y parvenir ? Eviter d'associer charcuterie et fromage dans le même menu. Ce sera saucisson et yaourt à midi ; jambon et fromage le soir. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le chocolat et les gâteaux contiennent surtout des graisses.

Contrôlez vos glucides  

Les glucides, ce sont les sucres (produits sucrés, féculents, pain, fruits) que le pancréas du diabétique a du mal à assimiler. Attention, il ne s'agit pas d'éliminer les glucides, mais de les répartir sur tous les repas. La notion de sucres rapides et de sucres lents a été revue et remplacée par la notion « d'index glycémique » qui tient compte de l'effet des aliments sur le taux de sucre dans le sang (la glycémie). Sont hyperglycémiants, le sucre, mais aussi le pain et la semoule. Sont peu hyperglycémiants, les lentilles, les haricots blancs et les fruits (sauf les jus).

Les quantités absorbées doivent tenir compte de la teneur en glucides qui peut varier du simple au double dans une même classe d'aliments. Ainsi, les fraises ne contiennent que 7 % de sucre alors que les cerises et le raisin vont jusqu'à 20 %. Les pommes de terre occupent une place intermédiaire. Pour les pâtes et le riz, l'effet hyperglycémiant dépend du degré de cuisson. Les sodas et les jus de fruits contiennent des sucres très rapides, aussi vaut-il mieux limiter leur consommation.

Enfin, il faut se méfier des aliments vendus sous l'étiquette « sans sucre ajouté » ; cela veut dire que si l'on n'a pas utilisé de saccharose (le sucre), on a pu y mettre d'autres glucides. Attention également aux pièges tendus par le marketing : sans sucre (au singulier) ne signifie pas sans sucres (au pluriel). De même, la mention « allégé en sucre » signifie qu'on a supprimé 25 % de saccharose par rapport à une recette de référence, mais le produit n'en devient pas pour autant peu sucré ou hypocalorique.

Pas d'aliments interdits  

Cela ne se sait pas toujours, mais le diabétique a le droit de se faire plaisir avec des desserts bien choisis : flans, crêpes, clafoutis, charlottes... « L'objectif est d'apprendre à être futé », précise la diététicienne Brigitte Cabrol. Pour rééquilibrer ses apports sans subir de fringales et maigrir en douceur, la personne diabétique a tout intérêt à s'adresser à un spécialiste de la nutrition. Les contraintes alimentaires qui s'imposent au diabétique, qu'il ne s'agit pas de nier, seront d'autant plus faciles à vivre que le patient est aidé par un professionnel.

Faites de l'exercice  

« Arrêtons de casser les pieds aux diabétiques avec les régimes amaigrissants, clame le Pr André Grimaldi. Pour le diabétique de type 2, c'est l'absence de grignotages entre les repas et l'activité physique qui sont primordiaux. » A côté de la pratique régulière d'un sport, on peut aussi avoir une activité physique en montant les escaliers, en marchant, en faisant son ménage...

L'exercice quotidien permet au diabétique de dépenser le glucose en excès qui est alors directement consommé par le muscle. Le sport permet ainsi de contrer naturellement l'hyperglycémie qui provoque les maladies cardiovasculaires et toutes les complications graves du diabète.  

« L'exercice, c'est aussi l'arme secrète du diabétique qui sait qu'il va aller au restaurant le soir », ajoute Brigitte Cabrol. Sur place, il essayera de composer son menu en suivant les principes édictés plus haut. Mais il a aussi intérêt à faire de l'exercice avant d'aller au restaurant, car le muscle continue à puiser du sucre dans le sang pendant plusieurs heures. Alors un bon effort d'au moins trente minutes, voire d'une heure, et vous profiterez de bon cœur du repas de fête des Mères !

* D'après l'Association française des diabétiques (AFD) qui prend en compte tous les patients suivis pour diabète - et pas seulement ceux qui prennent des médicaments -, 2,8 millions de Français sont diabétiques. Dans 90 % des cas, il s'agit d'un diabète de type 2. Ces patients ont 64,7 ans de moyenne d'âge. On compte environ 5 % de diabétiques de type 2 supplémentaires chaque année.

Ne prenez ce texte comme information, un diabétique n'est pas le même qu'un autre, certains ont facile de s'adapter d'autres pas, pour ma part avec une docteresse et une diabétologue ont ne peu plus gentille, la transition se fît douceur.

09:40 Écrit par Le P dans social | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/05/2008

TAZZ................LE RETOUR

Un gène du tigre de Tasmanie ressuscité par des chercheurs

Mardi 20 mai 2008 il y a 2 j.

(Belga) Des scientifiques ont annoncé mardi avoir réussi une première mondiale, en redonnant vie à un gène du tigre de Tasmanie, qui a disparu depuis 1936, après l'avoir implanté dans une souris.

Les chercheurs issus d'universités australiennes et américaines ont isolé ce gène sur un spécimen conservé depuis un siècle, de ce marsupial australien qui ressemble à un chien et dont le nom scientifique est thylacine. Ils ont ensuite introduit ce gène dans l'embryon d'une souris. "C'est la première fois que l'ADN d'une espèce éteinte est utilisé pour provoquer une réaction fonctionnelle dans un autre organisme vivant", a déclaré Andrew Pask de l'université de Melbourne, qui a dirigé les travaux. Le dernier tigre de Tasmanie est mort en captivité en 1936 au zoo d'Hobart, capitale de l'île australienne, après avoir été chassé à outrance au début du siècle dernier. Des morceaux de chairs de plusieurs animaux ont néanmoins été conservés dans de l'alcool, ce qui a pu permettre ces recherches. (GFR

15:44 Écrit par Le P dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tasmanie |  Facebook |

20/05/2008

DES NOUVELLES POUSSES DANS LA FAMILLE

lucie et rose et Olivia1 136
En peu de temps, je suis passé de 6 à 9 fois Papy, grâce à deux de mes filles, Sylvie et Stéphanie.
 
Le 3 avril, Sylvie mettait au monde deux ravissantes jumelles: Lucie (née à 9h58 pesant 2k850 et mesurant 45cm) et Rose (née à 10h.05 pesant 2kg850 et mesurant 45cm).
N'étant pas au bout de mon bonheur, le 1er mai Stéphanie nous gratifiait d'une magnifique Olivia à 17h26, pesant 2kg850 et mesurant 49cm.
 
Quoi de mieux pour un Papy comme moi.

 

16:02 Écrit par Le P dans Famille | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rose, lucie, olivia, papy |  Facebook |

18/05/2008

Un catholique mal informé est.....................

ist2_4481998_political_concept

Un catholique mal informé, est un Catholique en danger !

17:59 Écrit par Le P dans Religion | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

A REFLECHIR

Pauvre ? on te soigne pas ?

Riche ? on te soigne ?

Pas de sous ? Tans pis pour toi ?


Elle est belle la société Athée et Capitaliste ?


Jésus soignait gratuitement les gens

17:57 Écrit par Le P dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |