25/03/2008

Les Soeurs Apostoliques de Saint Jean à Banneux

ndf_7soeursLes Soeurs Apostoliques de Saint Jean, installées depuis 5 ans, à Banneux apportent une aide solide au Sanctuaire et gère Notre Dame de la Fagne, magnifique maison d'accueil, avec chambres individuelles, chapelles, salle à manger, salles de réunion, coin relaxation, parc magnifique et de plus à quelques mètres du Sanctuaire. Si vous souhaitez des renseignements complémentaires adressez-vous à votre serviteur qui est un habitué de la maison. - en haut, à l'extrême-droite, La Soeur Prieure, Marie-Emmanuel.

 ndf_chaletCe châlet peut être loué pour une grande famille ou plusieurs couples, pour une retraîte commune.

ndf_chambreLes chambres indiduelles, en plus de ce que vous voyez, sur votre gauche une garde-robe, et par la première porte, bain, douche, lavabo, bref tout le confort pour une toilette imeccable.

ndf_chapelleLa Magnifique Chapelle, à l'intérieur du bâtiment, on peut y accéder jour et nuit, lui de messe, de prière, de recueil, de partage, lorsque vous y entrez.................la Vierge est présente.
ndf_facadeLa façade du bâtiment des Soeurs de Notre Dame de la Fagne.

ndf_salle_confTrois salles de conférences à dimensions diverses, vous accueillent pour conférences, rencontres etc......et le bonheur lorsque vous vous y rendez en pèlerin est la richesse des races, des cultures, des gens; vous y croiserez, vietnamiens, allemands, hollandais, burundais, ruandais, congolais, ex-hollandai(e)s du Surinam, Moluques, Java, etc....., autrichiens, polonais, italiens, espagnols, portugais, flamands, etc.......il arrive que je me rencontre: un wallon!p

 

16:38 Écrit par Le P dans Banneux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Ma vie de chrétien

Notre Dame de Banneux a changé ma vie, la nuit de 22 au 23 septembre 2002.
J'ai commencé ma vie politique et syndicale à l'âge de 14 ans à la FGTB et au PCB. Pendant  42 ans, j'ai "bouffé" du curé tous les jours.
Mes enfants, beaux-enfants et petits-enfants drillés au même pas. Puis vint  le 22 septembre 2002 et il se passa un fait entre Notre Dame de Banneux et moi. Fait qui depuis changeât toute ma vie.
Cette rencontre et les faits qui ont suivi, ont voulu que j'écrive un petit livre pour partager ce bonheur avec mes amies et amis, car je ne tiens pas à en tirer un bénéfice s'il y en a un. Les oeuvres paroissiales seront servies. Depuis je cherche un éditeur qui aura la gentilesse de m'aider dans cette tâche, car cette rencontre m'a déja amené 8 fois au Sanctuaire avec de plus en plus de ferveur.


Alain - Le Pèlerin de Banneux.

11:16 Écrit par Le P dans Banneux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2008

LE LOGEMENT SOCIAL DANS LE ROUGE

Le logement social dans le rouge en Wallonie

ARGENT & FINANCE jeu 13 mar

Le député wallon MR Philippe Fontaine a constaté, en se penchant sur les finances de 71 sociétés de logement social de service public (SLSP), que leur situation financière se détériorait.


"Entre 2004 et 2006, le montant consolidé des pertes reportées affichées au bilan du secteur est passé de 145,2 millions d'euros à 172,8 millions d'euros".

Les loyers expliquent ces difficultés financières. Ils restent en effet calculés pour moitié sur base du coût de revient effectif des logements loués. L'autre moitié est calculée en tenant compte de la faiblesse des rentrées financières des locataires à faibles revenus.

Une information publiée ce jeudi par le quotidien Le Soir.

 

Si la crise politique continue, nous ne saurons plus payer notre loyer et à l'aube des 60ans, qu'allons nous devenir, Messieurs les sinitres?

11/03/2008

Mariette BECO à Banneux

conf75_pte_chapBANNEUX, la petite chapelle, construite à la demande de la Vierge Marie à Mariette BECO.

Beaucoup se demande qu'est advenue Mariette BECO, elle a toujours bon pied, bon oeil, il arrive qu'on la croise dans le sanctuaire ou dans le parc, mais il faut la reconnaître, c'est celà le problème! Mais si vous désirez de ses nouvelles, plusieurs de ses enfants tiennent des commerces en ville, il suffit de frapper à la bonne porte. Merci Mariette de nous avoir fait connaître La Sainte Vierge. 

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=* 

Découverte de nouveaux animaux!!!!!!

Un biologiste belge découvre huit nouvelles espèces de souris

Mardi 11 mars 2008

(Belga) Le biologiste belge Erik Verheyen, du Muséum des Sciences naturelles de Bruxelles, aidé par une équipe internationale de chercheurs, a découvert pas moins de huit nouvelles espèces de souris en Afrique orientale au cours des dernières années, annonce mardi le Muséum des Sciences naturelles dans un communiqué. Les huit espèces appartiennent toutes au genre des Lophuromys.

Les Lophuromys sont un groupe de souris qui ne vivent qu'en Afrique, au sud du Sahara. Leur fourrure étant composée de poils particulièrement drus, ces espèces sont connues sous le nom de "rats hérissés" ou "souris à fourrure en brosse". La queue et la peau fragile de ces rongeurs solitaires se cassent facilement, ce qui leur permet de se libérer plus facilement des griffes des prédateurs. Jusqu'à présent, les scientifiques connaissaient 23 espèces de ces souris à poils en brosse et les découvertes récentes de l'équipe d'Erik Verheyen ajoutent huit nouvelles espèces. La biodiversité est menacée dans de nombreuses régions critiques de l'Afrique orientale. L'étude de ces mammifères et leur répartition contribuera donc à l'élaboration de programmes de suivi de la diversité des mammifères dans cette région, selon le Muséum. (DEC)

16:31 Écrit par Le P dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LA BELGIQUE TERRE RELIGIEUSE


Spiritualité

La Belgique terre religieuse

Christian Laporte

Mis en ligne le 11/03/2008

La société belge francophone n'est pas aussi a-religieuse qu'on le pense. Le Baromètre du religieux montre que le christianisme interpelle toujours un francophone sur deux. L'islam perce surtout à Bruxelles.
  • Réagissez
  • Interview d'Olivier Servais, sociologue de l'UCL,à propos du baromètre des religions

Le Baromètre du religieux 2008 porte bien son nom. En effet, alors qu'on aurait pu s'attendre au constat d'un déclin des religions en Belgique, avec une chute radicale du catholicisme, les chiffres rassemblés par le bureau d'études Sonecom à l'initiative de "La Libre Belgique", de "Dimanche", de la RTBF, de Lumen Vitae et de l'UCL s'inscrivent en faux contre cette vision. Mais, bien entendu, si la Belgique reste une terre religieuse, c'est dans le contexte d'un pays occidental à l'aube du XXI e siècle.

Ainsi 43 pc de Belges francophones se disent encore catholiques face à 17 pc d'athées, 10 pc d'agnostiques et 0,8 pc qui se reconnaissent clairement dans la laïcité organisée. Mais la donnée la plus marquante de la deuxième édition du Baromètre du religieux est quand même la présence désormais en communauté française de Belgique de 12 pc de musulmans. Si à Bruxelles, ils représentent un tiers de la population, leur présence est plus relative dans les provinces francophones mais leur position face aux grands enjeux de transmission des valeurs est telle que la donne devrait interpeller les décideurs politiques comme le dit dans notre dossier le sociologue et anthropologue Olivier Servais (UCL) dans une optique plus positive de nécessité de dialogue que, par exemple, celle de Samuel Huntington qui y verrait surtout un choc des civilisations...

Du reste, les données récoltées par Sonecom tendent à montrer que les Belges restent très religieux : 80 pc se disent attachés aux traditions religieuses mais 68 pc se disent croyants. Dont 42 pc de non-pratiquants mais aussi plus d'un quart qui disent encore pratiquer.

Certainement pas tous les dimanches comme jadis : 23 pc des Belges francophones ont assisté à au moins 10 offices religieux ces douze derniers mois et il y a un noyau dur de 8 pc qui a assisté à au moins une cérémonie par semaine. Mais en même temps, un sur trois n'a pas mis les pieds dans une église, un temple ou une synagogue.

Lieu de recueillement

Cela dit, lorsqu'on interpelle les visiteurs de lieux du culte, leurs réponses sont intéressantes : près d'un sur deux y entre pour se recueillir et un tiers pour participer à des célébrations religieuses communes. Un Belge francophone sur sept participe à la vie de la communauté religieuse : 13 pc font des pélerinages et une quantité équivalente est familière de retraites.

La prière ? Elle interpelle un Belge sur deux. De temps en temps ce qui contraste avec un tiers de la population qui ne prie jamais... Il est aussi intéressant d'approcher l'expérience du divin : 64 pc disent l'avoir trouvé dans la nature et à peine moins dans l'amour et dans la prière. Mais pour deux Belges sur cinq, c'est dans l'engagement social.

Et Dieu dans tout ça ? Pour près de 60 pc, son existence est au moins probable. Et 38 pc en sont sûrs. Un tiers est dans le doute ou l'incertitude mais 12,5 pc affirment sa non-existence. La mort ou plutôt ce qui pourrait se passer dans son sillage divise aussi très fort les francophones : près d'un francophone sur quatre estime qu'il n'y a rien mais ils sont quand même 72 pc à estimer qu'il y a quelque chose lorsqu'on passe de l'autre côté du miroir.

Mais au-delà de ce portrait spirituel, le Baromètre est surtout très éclairant sur la manière dont se fait ou devrait se faire la transmission des valeurs religieuses mais aussi laïques. A l'heure de la famille éclatée, l'école est le premier lieu d'éducation religieuse ou philosophique. A l'inverse, à l'autre bout de l'échelle, les médias sont considérés comme n'entrant pas du tout dans l'éducation religieuse ou philosophique par 55 pc des personnes consultées. Selon le Baromètre, ce rôle devrait revenir prioritairement aux parents avant l'école et les grands-parents. Et même avant les communautés religieuses ou philosophiques.

09:41 Écrit par Le P dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2008

SCANDALEUX

   

Chaque Belge serait fiché des milliers de fois 5SCANDALEUX)!Horreur !

Cette une nouvelle problématique, bien de notre époque, à l'ère des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Chaque Belge serait fiché des milliers de fois, relatent ce mercredi Het Laatste Nieuws, La Capitale, La Nouvelle Gazette et La Meuse.

Créer une commission spéciale

Les parlementaires Open Vld Hilde Vautmans, Herman De Croo et Bart Tommelein ont dès lors proposé de créer une commission spéciale pour cette problématique.

"Jusqu'il y a peu, le Belge moyen apparaissait dans quelque 600 fichiers", explique Willem Debeuckelaere, président de la commission de la vie privée de la Chambre.

"Aujourd'hui, ces banques de données sont des milliers. Le terme 'banque de données' est dépassé. Nous sommes désormais confrontés à des réseaux qui se sont développés de manière exponentielle grâce à internet". "Les pros du marketing raffolent des moteurs de recherches et des forums.

Les dossiers médicaux fichés ?

Celui qui va sur Google rechercher des informations sur la dépression peut être assuré de recevoir à court terme de la pub pour des antidépresseurs dans sa boîte mail", ajoute M. Debeuckelaere. Le dossier médical d'un Belge, qui était autrefois en relative sécurité entre les mains des médecins, se retrouve aujourd'hui à 30 ou 40 endroits différents, note encore le président de la Commission.

15:50 Écrit par Le P dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |