29/01/2008

STOP! ASSEZ!

Philip Morris, arrêtez vos cachotteries sur les expérimentations animales pour les cigarettes

Horreur !

L'organisation de défense des droits des animaux GAIA exige que Philip Morris fournisse et rende publiques toutes les informations nécessaires sur les expérimentations animales actuellement effectuées en Belgique à la demande du fabricant de cigarettes pour le développement de soi-disant cigarettes moins nocives. GAIA considère inacceptables les cachotteries de Philip Morris à ce sujet et exprime sa critique à l'occasion de la question parlementaire sur les expériences tabagiques et la politique en matière d'expérimentation animale qu'a posée aujourd'hui la députée Katia della Faille de Leverghem (Open Vld) à la ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx, compétente en matière de bien-être animal.

GAIA demande également que les rapports du Comité Déontologique, qui doit conseiller la ministre sur l'acceptabilité, la réduction, l'affinement et le remplacement des expériences sur les animaux soient rendus publics. La presse a fait état d'un avis de ce comité qui serait assez neutre au sujet des expérimentations animales menées pour Philip Morris. GAIA se pose beaucoup de questions quant à un tel avis sur des expériences immorales et inutiles pour la santé publique, d'autant que les rapports de ce comité sont secrets. Le Comité Déontologique ne tolère pas les fouineurs, si bien qu'un débat de société sérieux sur le fonctionnement de cet organe devient impossible. Ses résultats sont à l'avenant: les expériences sur les animaux en Belgique n'ont pas diminué mais augmenté.

Chacun sait que fumer nuit à la santé et s'avère fatal à terme. Philip Morris même mentionne dans ses rapports qu'elle admet le fait que fumer est une addiction et provoque des maladies graves et mortelles.

La question qui se pose dans ce cas est également de nature éthique: est-il admissible de faire souffrir des animaux d'expérimentation pour la production de cigarettes? Nous disposons en effet d'un nombre très important de données cliniques qui prouvent à suffisance que la cigarette nuit à la santé. Les expériences sur des animaux que fait effectuer Philip Morris ne contribuent donc pas réellement à la santé publique et selon GAIA, ne servent que les intérêts commerciaux du fabrication de cigarettes.

Entre 2000 et 2006, le nombre d'expériences sur des animaux a augmenté de 16% en Belgique et a atteint le nombre de 756.715 animaux, ce qui permet à la Belgique d'occuper la sixième place dans le top dix des pays qui recourent le plus à l'expérimentation animale. "Pas difficile", déclare le président de GAIA Michel Vandenbosch, "si les expériences sur les animaux destinées à développer des cigarettes peuvent encore se pratiquer en Belgique". GAIA demande donc à la ministre Onkelinx de prendre des mesures pour faire cesser les expériences sur des animaux par Philip Morris dans notre pays et pour interdire l'expérimentation animale pour les produits de tabac.

Source : GAIA

15:44 Écrit par Le P dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaia, bb, animaux |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.