29/01/2008

LA BRABANCONNE

Le monument à la Brabançonne, place Surlet de Chokier, à Bruxelles (photo RTBF Enligne).

Sur le socle, des extraits de la Brabançonne (photo RTBF Enligne)

Fac-similé d'un manuscrit original de ''La Brabançonne'', conservé à la Bibliothèque royale (édition et diffusion SFI)

L'anecdote veut que l'hymne national belge ait été créé par Jenneval au soir d'une journée de combat révolutionnaire, au premier étage de la taverne "L'Aiglon d'or", rue de la Fourche, au centre de Bruxelles.

La Brabançonne est l'hymne national belge.

L'histoire place la naissance de l'hymne national belge en 1830. Au cours des journées révolutionnaires de septembre 1830, un jeune acteur du théâtre de la Monnaie, connu sous le nom de Jenneval aurait composé des vers patriotiques mis en musique par François Van Campenhout, lui-même musicien à la Monnaie.

A l'origine chant révolutionnaire, La Brabançonne est remaniée en 1860 à l'initiative du Premier ministre Charles Rogier. Les paroles virulentes sont adoucies et seule la 4e strophe est considérée comme officielle tant en français qu'en néerlandais.

Différentes commissions ont été chargées d'examiner le texte et la mélodie de La Brabançonne afin d'en établir une version officielle. Mais leurs travaux n'ont jamais abouti. Une circulaire ministérielle de 1921 décrète que le texte susmentionné doit être considéré comme officiel.

Ô Belgique, ô mère chérie,
A toi nos cœurs, à toi nos bras,
A toi notre sang, ô Patrie !
Nous le jurons tous, tu vivras !
Tu vivras toujours grande et belle
Et ton invincible unité
Aura pour devise immortelle :
Le Roi, la Loi, la Liberté !
Le Roi, la Loi, la Liberté !
(bis)

La première exécution publique de La Brabançonne a eu lieu au Théâtre de la Monnaie, début octobre 1830.

La Brabançonne, c'est aussi une statue, érigée au centre de la Place Surlet de Chokier, à Bruxelles, en face des bâtiments de la Communauté française. Sur son socle est gravé un extrait, en français et en néerlandais, des paroles de l'hymne national.

11:22 Écrit par Le P dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la brabanconne |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.