16/01/2008

Origine du nom de ma ville natale: Jemappes

Origine du nom Jemappes ma ville natale.

Si l'on s'en tient à Hocq, le terme Jemappes remonterait à un pays où l'on trouvait les pommes en abondance, << Eppe >> n'étant qu'un terme germanique pour désigner, justement, la pomme. Pour d' autres, Jemappes viendrait de << Geminius >>, un lointain légionnaire.

Le terme << Gem >> ou << Jem >> pourrait vouloir dire << jumeaux >>.

Jemappes serait donc une eau double, l'endroit où se recontrent deux cours d'eau importants, la Haine et la Trouille.

Cette convergence des deux rivières a déterminé la physionomie des lieux : un sol uni, des prairies, des marécages.. Voilà un endroit intéressant pour se défendre quand vient l'ennemi. Donc, pour s'installer. Les hommes ont habité Jemappes très tôt. Herman Isaac, passionné des choses du terroir, nous avait présenté en son temps un silex qu'il avait ramassé dans son jardin. Un atelier de silex devait se trouver derrière le coq, à l'entrée du sentier, aujourd'hui abandonné, qui va retrouver le chemin de Flénu à Quaregnon. M. Isaac y avait retrouvé des grattoirs, des ébauches de pointes de javelot, toute une série de pointes de flèches minuscules, sans doute des ..... Jouets pour enfants préhistoriques. Quand au silex mis à jour dans son jardin, il y voyait un poignard, ou plutôt une masse de pique datant du paléothique.

             Jemappes remonte donc fort loin. En 1065, elle s'appelait << Gamappium>>, avant de perdre un << p >> en 1122, et de se transformer en Gamapia ( 1150 ), Gemapia, Jummappes ( conservé dans le langage populaire), et ensuite, avec une autre graphie, en Jemappes, Gemappes ( 1295) ... Le nom a beaucoup évolué, celui d'aujourd'hui succédant au << Jemmappes >> du temps de la bataille de 1792. Deux << m >>, deux << p >>, perte de l'une ou de l'autre lettre, gain ou perte du << s >> de la fin du nom: tout cela caractérise la marche de Jemappes vers son nom d'aujourd'hui.

 UN GRAND BONJOUR A TOUS LES BORAINS

11:04 Écrit par Le P dans Famille | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.